le temps qui passe...

7/12/2010

Le temps qui passe écrase tout sur son passage.

Un an ?

Un an, oui...

Ca fait donc un an que je flotte je ne sais trop où. Mes repères spatio-temporels ont été brisés.

Je vais fermer les yeux et je dirai : deux ans ? Ah oui, deux ans... puis trois... puis quatre...

Le temps est parfois un allié. Mais il s'échappe souvent beaucoup trop vite avant que l'on ai pu dire quoique se soit. Alors, il écrase tout sur son passage. Et quand les minutes deviennent des heures, le temps prend alors tout son temps. Et il nous contemple dans ces attentes insupportables.

 

Je voulais être vraiment présente aujourd'hui sur ce blog parce que je sais que vous serez nombreux, une fois encore, à venir, vous aussi, chercher un peu de courage, de force et d'apaisement afin d'affronter vos journées.

Les miennes ont définitivement perdu les saveurs auxquelles elles avaient droit.

Noah et Lou savent bien que rien ni personne ne prendra leur place dans mon coeur. Mais ils comprennent qu'il va falloir du temps, beaucoup de temps.

Trouver l'équilibre entre la souffrance terrible du quotidien sans Lisa et le bonheur chanceux d'avoir chaque jour tout près de moi Noah et Lou, de les serrer dans mes bras et de leur répéter que je les aime tant...

 

Peut-on jamais voir ce qui se passe à l'intérieur d'un être humain ?

J'écoute mon coeur et j'entends : il cicatrise. Lentement, graduellement. Il finira par s'ajuster à ce qui reste de la blessure. Pourtant, il a été irrémédiablement affecté par le traumatisme qu'il a subi.

Ce genre de lésion ne disparaîtra jamais. Elle sera peut-être masquée, calmée par la cicatrisation, mais un traumatisme pareil...comment s'attendre à une guérison complète ?

Le sens même de la perception a été affecté pour toujours.

Après un drame de cette ampleur, le monde devient un lieu nouveau, désespéré, désespérant. Marqué par la cruauté du destin. Où nous ne pourrons plus jamais avoir confiance.

 

 

Ce soir, nous nous réunissons en famille et entre amis pour un temps de recueillement.

C'était important d'être ensemble, de se sentir soutenu.

Anne Lise, la pasteur qui s'était occupée de l'enterrement de Lisa sera là ce soir, pour être notre guide vers l'espérance.

J'ai préparé avec elle ce temps de recueillement en choisissant des chansons, des lectures et des passages de la bible.

Je le mettrai en ligne demain...

Nous allumerons une petite bougie pour que sa flamme nous réchauffe de sa présence.

J'ai choisi le slam "Nos Absents" de Grand Corps Malade. Je le mets sur ce blog pour ceux qui désirent nous accompagner de leur soutien. Je sais que vous êtes nombreux.

 

Je vous embrasse tous.

Vos messages quotidiens m'apportent énormément de réconfort et d'apaisement.

 

août 2008, 5ans1/2, 6 mois avant la maladie

"Nos Absents" Grand Corps Malade

C’est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est tellement forte
Qu’elle crée en nous une présence qui nous rend faible ou nous supporte
C’est ceux qu’on a aimés qui créent un vide presque tangible
Car l’amour qu’on leur donnait est orphelin et cherche une cible

Pour certains on le savait, on s’était préparé au pire
Mais d’autres ont disparu d’un seul coup, sans prévenir
On leur a pas dit au revoir, ils sont partis sans notre accord
Car la mort a ses raisons que notre raison ignore

Alors on s’est regroupé d’un réconfort utopiste
À plusieurs on est plus fort mais on n’est pas moins triste
C’est seul qu’on fait son deuil, car on est seul quand on ressent
On apprivoise la douleur et la présence de nos absents

Nos absents sont toujours là, à l’esprit, dans nos souvenirs
Sur ce film de vacances, sur ces photos pleines de sourires
Nos absents nous entourent et resteront à nos côtés
Ils reprennent vie dans nos rêves, comme si de rien n’était

On se rassure face à la souffrance qui nous serre le cou
En se disant que là où ils sont, ils ont sûrement moins mal que nous
Alors on marche, on rit, on chante, mais leur ombre demeure
Dans un coin de nos cerveaux, dans un coin de notre bonheur

Nous, on a des projets, on dessine nos lendemains
On décide du chemin, on regarde l’avenir entre nos mains
Et au cœur de l’action, dans nos victoires ou nos enfers
On imagine de temps en temps que nos absents nous voient faire

Chaque vie est un miracle, mais le final est énervant
Je me suis bien renseigné, on n’en sortira pas vivant
Il faut apprendre à l’accepter pour essayer de vieillir heureux
Mais chaque année nos absents sont un petit peu plus nombreux

Chaque nouvelle disparition transforme nos cœurs en dentelle
Mais le temps passe et les douleurs vives deviennent pastel
Ce temps qui, pour une fois, est un véritable allié
Chaque heure passée est une pommade, il en faudra des milliers

Moi, les morts, les disparus, je n’en parle pas beaucoup
Alors j’écris sur eux, je titille mes sujets tabous
Ce grand mystère qui nous attend, notre ultime point commun à tous
Qui fait qu’on court après la vie, sachant que la mort est à nos trousses

C’est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est tellement forte
Qu’elle crée en nous une présence qui nous rend faible ou nous supporte
C’est ceux qu’on a aimés qui créent un vide presque infini
Qu’inspirent des textes premier degré

Faut dire que la mort manque d’ironie

Category : Journal de bord | Write a comment | Print

Comments

srast-od-mog-zivota, le 09-08-2011 à 01:28:44 :

hommage

je me suis permise de mettre l'adresse du blog de votre princesse LISA car comme bcp j ai suivi depuis le début votre petite fille je tenais a lui rendre hommage et surtout que tout le monde puisse prendre conscience que le DON DU SANG est un acte important et avant tout JE NE VEUX PAS QUE VOTRE PETITE FILLE SOIT DANS L 'OUBLI avec toute ma sympathie ..MERCI

marie jo, le 07-04-2011 à 21:48:08 :

on ne vous oublies pas...

bonsoir Fanny.... un petit coucou pour te dire que je ne vous oublie pas. et que je pense très fort a ta petite princesse. j'éspère que tu vas bien. 

je vous embrasse. 

Sylvie de Nantes, le 23-02-2011 à 22:17:40 :

Bonsoir

Un petit mot pour vous dire que vous êtes toujours dans notre coeur et dans nos pensées .

Bises à tous .

Sylvie

Florel, le 20-02-2011 à 15:16:24 :

Bonjour

http://www.linternaute.com/temoignage/image_temoignage/400/fleur-sous-neige-france-sous-neige-deposez-photos_367981.jpg

Je passe vous faire un petit coucou.
Bisous à tous.
Florel

marie maman de Léna, le 04-01-2011 à 15:08:46 :

maman d'une princesse guerrière

juste pour vous dire, que nous ne cessons de penser à vous ...

marie jo, le 26-12-2010 à 22:38:36 :

une pensée en ces moments de fêtes

une grosse pensée en ces moments de fêtes on ne vous oublie pas vous êtes toujours dans nos coeurs...

toi aussi ma petite princesse on pense très fort a toi tu resteras une petite fille inoubliable je t'envoie des milliers de bisous... je pense bien a toi Fanny ainsi que toute ta petite famille bisous....

                                                                                                       

Maman de lucas, le 23-12-2010 à 13:01:08 :

Fanny

Juste ce petit message pour te dire que je pense souvent à toi. très dure en ce moment mais voilà déjà 3 mois qu'il s'est envolé et tellement dure de refaire sa vie sans lui ,la souffrance est terrible mais voilà je me dit qu'il n'aimerait pas me voir comme çà triste, perdue sans lui . Mais comment ne pas l'être j'y arrive pas.... J'espère qu'on se verra en cette nouvelle année Je t'embrasse bien fort ainsi que tes petits à bientôt Audrey

Nathalie D, le 09-12-2010 à 17:20:40 :

Un an...

Vous êtes des parents extraordinaires et votre petite Lisa était à votre image...j'ai été émue par vos récits, par votre courage par celui de votre princesse ; votre blog regorge d'Amour.

Ce que vous écrivez est tellement vrai...

C'était une magnifique petite fille avec ses yeux, sa belle chevelure...

Vous avez Fanny toute mon admiration et toute ma sympathie.

Je vous embrasse fort

nanou88, le 08-12-2010 à 09:13:50 :

un an...

Fanny

Oui nous vous accompagnons, du mieux que possible... par une pensée si forte qu'elle envahit tout notre corps, tout notre être.

Plus que jamais nous pensons à Lisa, petite frimousse que l'on ne peut s'empêcher d'aller voir chaque jour sur le blog... Plus que jamais nous sommes avec vous, sa famille. Et jamais nous n'oublierons.....

Je vous embrasse fort.

Affectueusement.

Stéphanie

 grimdelise, le 08-12-2010 à 01:42:33 :

!



Je repasse vous déposer ce lien, car comme vous j'aime l'artiste cité
et je vous donne ce lien, je pense que vous connaissez cette chanson
mais j'avais envie de la partager avec toi Fanny, Jeremy et
toute vos proches

http://www.youtube.com/watch?v=QdOJS_sT09Y
Amitiés
Pat

 grimdelise, le 08-12-2010 à 01:13:00 :

!





Je vous apporte ma bougie, pour réchauffer
vos coeurs à tous qui serez présents
mes pensées vous accompagnent et je partage votre peine
votre petite princesse est présente, et le restera dans mon coeur
j'ai écouté la chanson de Grand Corps Malade
c'est un auteur qui a les mots justes.
amitiés
Pat

marie jo, le 07-12-2010 à 22:13:14 :

une très grosse pensée

A vous tous famille de Lisa.. pour vous dire que l'on ne vous oublie pas que l'on se souvient toujours de cette belle petite princesse. je sais combien tout doit etre dur pour vous. en ce jour toute nos pensées vont vers Lisa. je vous embrasse et je pense très fort a vous

Léa Saluzzi, le 07-12-2010 à 22:05:16 :

Une pensée pour Lisa

Un an déjà, alors que je te vois encore arrivée à Eygalières pour passer une journée avec nous. Journée que je n'oublierais jamais d'ailleurs. Tant de bons souvenirs passés en ta compagnie seulement en une seule journée. Je ne t'oublierais jamais Lisa, ni ton courage que tu as eu face à cette maladie. Cela fait depuis longtemps que je ne suis pas venu sur ton blog mais je pense toujours à toi très fort! et cela pour toujours ! quoiqu'il arrive tu resteras toujours dans notre coeur comme notre petite Princesse. Je vous embrasse tous très très fort et je suis pressées de vous revoir. JE VOUS AIME Léa SALUZZI

agnès et pierre, le 07-12-2010 à 21:10:29 :

une pensée

Bonsoir Fanny, Fred, Jeremie et Virginie ,

 

ce petit mot pour vous dire simplement que nous pensons fort à vous, et à Lisa, tous les jours, mais particulierement aujourd'hui, pour ce triste anniversaire.

 

nous vous embrassons tous très fort.

agnès et pierre(cousin de Fred)

 

anita mitidieri, le 07-12-2010 à 20:35:12 :

Bonsoir

A nouveau en vous lisant, je ne peux m'empêcher de pleurer. Je devine combien cela doit être difficile pour vous de continuer votre chemin sans votre Princesse. Puisse cette veillée vous apaiser. Je le souhaite de tout mon coeur.

Ce soir, également je vais brûler une bougie en mémoire de votre adorable Lisa.

Je vous embrasse.

Véronique, le 07-12-2010 à 19:28:32 :

Pensées amicales...

À toute la famille de Lisa, tout particulièrement sa Maman et son Papa,

 

En cette journée difficile, je sais que rien ne peut enlever votre douleur.

Cependant, vous ne serez pas seuls, tant de personnes penseront à vous tous et à Lisa.

De mon côté de l'océan, je vous envoie une grande grande pensée de soutien.

Lisa sera dans ma prière aujourd'hui.

 

Amitiés du Canada,

Véronique.

stephanie et sa famille , le 07-12-2010 à 18:59:16 :

un an

Juste un petit mot pour vous dire que

malgré ce temps qui passe nous pensons fort à vous.

 

Un an, déjà; on n'ose imaginer votre quotidien si rempli de larmes et de souffrance.

Souriez pour Lisa car de là haut, votre petit ange veille sur vous.

 

Courage, le temps apaisera, au moins un tout petit peu, cette plaie ouverte.

Mais jamais n'oubliera.

 

Stephanie.

 

Cousine Juliette, le 07-12-2010 à 17:24:16 :

.

A l'heure qu'il est je ne sais plus si le temps passe trop vite ou trop lentement .
Comme tu dis on perds certains repères .
Il passe trop vite car hier encore je la voyais me sourire et me regarder avec ses yeux d'enfants, courir et ouvrir ses cadeaux de Noël .
Il passe trop lentement car sa fait tellement longtemps que je pense à Elle tout les 7 du mois .
Une journée pourtant qui doit paraitre en soi banale, s'efforcer de sourire, ecouter les profs, se faire disputer, rigoler, dire "oui ça va" : dans ma tête j'entends des cris et j'aimerais m'arrêter pour etre seule, mais la vie n'attends personne, aujourd'hui je le sais alors je mens,et c'est épuisant, de mentir ...
Enfaite, je ne sais pas quoi dire, désolé, j'ai juste envi de regarder sa photo et de me laisser aller, car parfois les mots ne décrivent pas tout .

Je sais que tu restes forte, comme toujours, et je ne sais pas à quel point cela doit être dur. En tout cas, comme tout les jours j'ai pensé à vous, et aujourd'hui cette pensée à durée et durera vingt-quatre heures.

Je vous aimes.

jacky et michele, le 07-12-2010 à 16:26:07 :

on ne vous oublies pas !!

bonjour fanny , ça fait longtemps mais on ne vous oublies pas ! surtout lisa ! elle est souvent dans nos pensées et ça nous donne le courage d'avancer en pensant a son combat et a son courage !! michele continue ses visites a nancy et ça suit son court, déjà 13 mois après la greffe !! mais les angoisses sont souvent la ,mais bon on va pas se plaindre !! on est avec vous de tout coeur en ce triste jour et nous envoyons des milliers de bisous a votre princesse ainsi qu'a vous tous !! gros bisous. michele et jacky ( stm octobre 2009)

Léa, le 07-12-2010 à 16:18:25 :

Un an...

Je crois bien que c'est la première fois que j'écris ici. Juliette sait beaucoup mieux écrire que moi.
Je suis allée à l'église de Cherbourg, j'en reviens à vrai dire. Cherbourg c'est loin. C'est une immense église mais une belle église. Moi qui ne rentre que très rarement dans une église. J'avais besoin d'aller allumer un cierge pour notre Lisa.
Je pense fort à toi Fanny, à Fred et le reste de la famille.
Assise à mon bureau, je n'ai qu'à tourner la tête pour apercevoir le sourire de Lisa. Son sourire d'enfant. Mais aussi son sourire d'une grande maturité jouant à la DS rose avec moi. J'ai mis les deux. Côte à côte.

Florel, le 07-12-2010 à 16:08:44 :

***

C'est vraiment un très beau texte !

Encore une fois courage je suis avec vous par la pensée ce soir et une bougie brûle déjà sur mon blog en souvenir d'un ange mais aussi chez moi près d'un bouddha. C'est hélas la seule chose que je puisse faire...
1000 pensées d'amour vers vous et Lisa.
Florel.

La mère qui pleure

J'ai presque perdu la vue
A suivre le jeune oiseau
Qui, du sommet d'un roseau,
S'est élancé vers la nue.

S'il ne doit plus revenir,
Pourquoi m'en ressouvenir ?

Bouquet vivant d'étincelles,
Il descendit du soleil
Eblouissant mon réveil
Au battement de ses ailes.

S'il ne doit plus revenir,
Pourquoi m'en ressouvenir ?

Prompt comme un ramier sauvage,
Après l'hymne du bonheur,
Il s'envola de mon coeur,
Tant il craignait l'esclavage !

S'il ne doit plus revenir,
Pourquoi m'en ressouvenir ?

De tendresse et de mystère
Dés qu'il eut rempli ces lieux,
Il emporta vers les cieux
Tout mon espoir de la terre !

S'il ne doit plus revenir,
Pourquoi m'en ressouvenir ?

Son chant que ma voix prolonge
Plane encore sur ma raison,
Et dans ma triste maison
Je n'entends chanter qu'un songe.

S'il ne doit plus revenir,
Pourquoi m'en ressouvenir ?

Le jour ne peut redescendre
Dans l'ombre où son vol a lui,
Et pour monter jusqu'à lui
Mes ailes ont trop de cendre.

S'il ne doit plus revenir,
Pourquoi m'en ressouvenir ?

Comme l'air qui va si vite,
Sois libre, ô mon jeune oiseau !
Mais que devient le roseau,
Quand son doux chanteur le quitte !

S'il ne doit plus revenir,
Pourquoi m'en ressouvenir ?


M. Desbordes-Valmore


Bon toutes les phrases ne vous parlent certainement pas mais dans l'ensemble... Je trouve ce texte très beau et vrai.



une anonyme, le 07-12-2010 à 15:53:39 :

Pensée...

Juste vous dire qu'en ce jour si particulier je pense à Lisa et à vous tous, que je ne connais pourtant pas.

Pensées émues pour une famille extraordinaire qui a su semer des graines d'amour et faire fleurir plein de petits bonheurs dans une vie pourtant pas facile pour une petite fille de cet âge...

Je n'oublierai pas.

| Contact author |