Lisa

7/12/2010

J'observe en cet automne des croupes boisées jetant leurs derniers ors et brunissant en leurs faîtes et je me souviens de toi princesse, dépouillée de ta crinière d'or, dont le doux front s'était ceint d'ambre et qu'une auréole illuminée éclaire désormais au sanctuaire des anges. Il y a un an, les ciels gonflés à en pleurer du plus funeste des automnes ont activé l'hiver. Et depuis l'hiver n'a de fin. Des arbres nus habillés de corbeaux grelottent sous un ciel gris; leurs racines crispées dans la boue des feuilles mortes, ils contemplent debout leur printemps qui se décompose. Le ciel a coulé, ou peut-être le temps, et l'humidité à moins que le froid où bien le passé nous mord en dedans. Où es-tu ma petite chérie ? Où es-tu sinon dans nos têtes ?


Avec Toi, ma chérie, la magie des jours de fête s'en est allée. Magie des fées, des contes enchantés et des dessins animés. Magie à laquelle tu t'étais accrochée pour vaincre les maléfices qui t'accablaient et oublier la terrible réalité de l'être. Une réalité sans pitié. Bien trop jeune, mon bébé, tu as perçu la dureté de l'existence et du te livrer à un absurde mais nécessaire combat. Te fiant aux adultes qui t'entouraient, tu as subi avec courage. Tu t'es créé des murailles derrière lesquelles vivait ton peuple merveilleux, des murailles derrière lesquelles tu t'es réfugiée. Mais début décembre, alors que tu attendais Saint-Nicolas, Princesse Aurore et le Père-Noël nul ne t'a sauvée. Et nous voilà dans ce monde définitivement désenchanté à ne plus pouvoir espérer. C'était toi, belle enfant notre part de merveilleux ici bas. Sans ta lumière tout paraît si triste, si gris, si désespéré. Cet univers féroce où prospèrent les méchants et où souffrent les bons est un univers aveugle et sourd. Contrairement aux contes de fée, il n'a pas de moralité.


De nos hivers sous la neige trop peu de souvenirs me viennent, des images, guère plus. Avant ta maladie j'envisageais le jour où nous pourrions partir en famille pour t'apprendre à skier. Aujourd'hui je n'arrive même plus à me rappeler vraiment un bonhomme de neige, une partie de luge ou de boules de neige que nous aurions partagés ensemble. C'est à peine si quelques images fugaces me reviennent ; vous bébés puis à trois ans dans de grosses combinaisons, un jour de neige au parc de la rue Mangin et puis rien. Rien, sinon nos espérances déçues et nos âmes transies.


Tu n'as pas eu le temps ma fille de réaliser ta vie, cette vie douce et belle, que nous t'espérions.


Je voudrais que tu sois là, auprès de moi, auprès de nous, insouciante et vivante avec ta petite main aux longs doigts fins bien chaude dans la mienne. Doux souvenirs. Nous le voudrions tous, c'est une évidence. Il y a tant de douleurs à dire sur ton absence que souvent l'on se tait mais aujourd'hui te rappelle à nous et nous, saisis par le froid de nos pensées, désespérons de ton absence. Cruelle réalité.


Certaines choses - l'amour qu'on donne - sont de notre ressort; il en est d'autres - la maladie et la mort - sur lesquelles nous n'avons pas de prise.


Nous savons maintenant mieux que d'autres, malheureusement, les corps rongés par la maladie, les esprits voués à l'oubli et toutes nos vies à l'ombre de la faux. Nos mémoires sont marquées par ces longs mois de stupeur, de peur et de douleur. Ton innocence perdue et nos espoirs de guérison déçus, nous savons que rien n'est acquis à l'Homme. Ni à l'enfant. Il est tant anormal que toi, ma petite chérie, dans ton jeune âge, tu t'en sois allée avant moi. La vie est peut-être bien notre seul enfer et notre unique paradis. Au-delà serait l'oubli. Pourtant parmi nous vivants nul ne saurait oublier la courte vie d'une si grande petite fille.


Parfois j'avoue, j'occulte le trop plein des souvenirs. J'oublie au nom du présent, pour l'amour des vivants, pour l'amour de Noah, de Virginie, pour l'amour des parents et pour l'amour de la vie. La vie quand même. Cette vie qu'auprès de nous qui t'aimions tant - ma chérie - tu aimais tant.


Papa.

 

 

Category : Journal de bord | Write a comment | Print

Comments

 artblog, le 20-01-2012 à 16:20:25 :

bonjour

Je vous admirerais toujours pour votre courage, et votre amour..................lisa, je ne l' oublie pas!! votre histoire m' aura, m' a me bouleversera toujours!!!! je vus aime votre famille!!

Natacha19, le 12-08-2011 à 18:10:02 :

...

J'ai lu ce blog en entier hier pour la deuxième fois, je l'avais déjà lu il y a quelques mois, cela m'avait bouleversée, comme toutes les histoires d'enfants malades que j'ai pu lire, de toute façon il faudrait avoir un coeur de pierre pour ne pas l'être, et finalement je décide de vous laisser un message, même si les mots sont bien difficiles à trouver. C'est très certainement injuste je vous l'accorde, mais sur tous ces enfants seuls quelques-uns restent tous les jours dans mes pensées, deviennent mes modèles, les destinataires de mes pensées émues et de mes pensées sur la vie aussi. Evidemment Lisa en fait partie, je vous le dis même si ce n'est une consolation pour personne, mais Lisa m'a touchée peut-être plus que quiconque, Lisa, vos mots aussi par lesquels j'ai fait sa "connaissance" virtuelle. Je vous trouve extraordinaire, je trouve Lisa extraordinaire et chacun de vos mots, chaque photo de Lisa, chaque sourire, chaque image si douloureuse, m'ont touchée profondément. Tant d'intelligence, de courage, d'innocence, de maturité, de beauté, de resplendissance... Oui, voilà, c'est cela, je trouve que Lisa resplendissait. J'aurais vraiment aimé la connaître. Mais bien plus j'aurais tant aimé qu'elle vive la longue vie à laquelle elle aurait du avoir droit, j'aurais tant aimé qu'elle et vous ne vivent jamais cette épreuve insurmontable, les espoirs déçus et l'absence, les rêves d'avenir injustement refusés à une si merveilleuse petite fille qui ne demandait qu'à vivre. J'ai du mal à trouver les mots, à trouver des mots justes et les bons mots pour vous dire tout ce que je ressens. J'ai du mal à y croire, croire que quelque chose de si immensément triste et injuste, de si immensément douloureux, puisse réellement exister. Finalement je n'ai pas tant que ça à dire, les mots sont très beaux et utiles mais parfois, même souvent, je me retrouve incapable de bien les utiliser tant ce que je voudrais dire est indicible. Finalement tout cela pour vous dire que chaque jour je pense à Lisa et à tout ceux à qui elle manque terriblement, et que je vous envoie par pensée tout mon soutien et mon amour.

PS : Vous savez ce que je fais depuis deux jours ? Je regarde tous les dessins animés cités dans ce blog, en pensant très fort à Lisa.

papi et mamie, le 18-07-2011 à 14:46:08 :

chaque jour

Il n'y a pas de jour, pas de situation, pas de moment, où l'image et la pensée de Lisa ne soit présente.

Là, elle serait en vacances au Canet avec maman, Noah et Lou; avant, elle aurait admiré sa petite soeur Clara, juste à la fin de l'année scolaire, où son bulletin aurait été très bon. Ou encore, elle passerait ses week-ends à Amnéville ou à Courcelles. Une nouvelle chambre l'attend à Vantoux et à Ennery : que des bons moments de la vie, qu'elle ne connaîtra pas.

C'est si triste de la voir seulement dans le souvenir qui nous rattrape à chaque instant et qui, malgré tout, nous réchauffe le coeur, mais nous fait tant pleurer.

Que la vie est dure !

 

Nous nous devons dès lors, de rester unis, et de croire en l'avenir.

 

Bonnes vacances à tous

 

 

Véronique, le 15-07-2011 à 09:31:57 :

bonjour

Bonjour à toute la famille de Lisa.

 

Un petit mot, simplement pour vous dire que je pense souvent à vous... et que Lisa reste dans ma prière.

 

Pensées amicales du Canada.

Chrys, le 06-06-2011 à 06:54:14 :

Tendres pensées

Une pensée pour notre princesse et sa famille qu'on oublie pas. Que de gentillesses de la part de papy et mamie de Lisa de penser aux lecteurs du blog, alors que c'est à nous de penser à vous tous.....

Que dire de plus? Les mots ne viennent pas, mais nos pensées reviennent régulièrement vers Lisa.

Je vois toutes les semaines Noah en accompagnant la classe en sport (accompagnant ma fille pour gérer sa maladie) et il m'arrive souvent de me dire qu'avant je voyais une petite princesse....

La vie est parfois injuste,et malgré  une disparition ou une maladie à gérer au quotidien, il nous faut avancer.

 

La maman de Julie, Julie, sa soeur et son papa.

papy et mamie, le 04-05-2011 à 05:19:34 :

que dire ?

Chers Amis,

 

C'est bien difficile d'évoquer Lisa. La tristesse nous submerge aussitôt. C'est encore si récent.

La vie continue, mais nous vivons dans son souvenir, et chaque instant nous la voyons comment elle était. Elle plane autour de nous et occupe nos pensées.

Nous espérons tous en l'avenir, en des temps toujours heureux, pour nous tous, nos familles et nos enfants, mais n'est-ce pas un peu sacrilège par rapport aux malheurs passés ?

Nous souhaitons une vie sereine et heureuse à tous les lecteurs du blog

 

Sylvie et Jean-Jacques

Céline CK, le 26-04-2011 à 09:00:59 :

Princesse Lisa

Bonjour,

 

Moi aussi je reviens parfois sur le blog, tant de souvenirs, tant d'espoir ... Jamais je n'oublierai la jolie Lisa, je pense souvent à sa famille, à son frère Noah ainsi qu'aux plus petits.

A vous, maman de Lisa, papa de Lisa. A papy et mamy de Lisa...

 

Je vous envoie à tous d'énormes bisous.

saluzzi nathalie, le 18-04-2011 à 14:32:48 :

bonsoir à vous tous

Bonsoir les amis, Je reviens souvent vers le blog et il n 'y a plus de messages , donnez un peu de vos nouvelles, dites que vous pensez à Fanny et Fred, jeremy et virginie et les enfants. Ils en ont besoin , la vie est un très dur combat de chaque jour. je vous embrasse tous et mille petits bisous vers le nuage de Lisa nathalie

saluzzi nathalie, le 07-03-2011 à 07:00:33 :

petits bisous de Luxembourg

Juste un petit mot pour dire que nos pensées vont toujours vers vous. nathalie

fabrice Parisot, le 22-02-2011 à 11:43:18 :

pensées

bonjour à vous, Fanny et Jérémie ainsi qu'à vos familles et proches.

Simplement un petit mot pour vous dire que je pense bien souvent à vous.

saluzzi nathalie, le 06-02-2011 à 04:11:29 :

Je ne vous oublie pas, je ne t'oublie pas lisa

Bonjour à Tous, je vous envoie un souffle d'air pour vous dire que je ne vous oublie pas, que je n'oublie pas votre petit ange. tendres amitiés à vous tous nathalie

barrat victoria, le 26-01-2011 à 10:19:47 :

BONJOUR

bonjour mon coeur c est briser quand j ai sue cette mauvaise nouvelle en tous cas vous etes tres courageux je vous souetes tous le bonheur du monde

bonne chance aurevoir

 

 

 

 

                                                                                                              victoria barrat ancienne eleve de CM2

 

Florel, le 19-01-2011 à 03:33:47 :

Bonjour



Je passe vous faire un petit coucou.
J'espère que vous allez mieux.
Bisous à vous tous.
Florel.

Marion, le 05-01-2011 à 13:51:24 :

Courage

Une petite puce partie bien trop tôt, comme mon petit cousin... Pour lui cela fait maintenant 4 ans. Je comprends votre douleur, je la partage, je souhaite vous envoyer une once de courage et un peu de soleil. Ce ne sont que des mots, mais qui sont sincères ! Marion

papi et mamie, le 31-12-2010 à 17:32:55 :

un an, deux ans, et ensuite ?

Dans quelques minutes, nous serons en 2011. 2009: Lisa malade; 2010 Lisa n'est plus, et ainsi toutes les années à venir.

En cette fin d'année 2010, devant la télé ou entre amis, nous participons à la joie qui unit les hommes, nous croyons un court moment au bonheur qui pourrait nous étreindre et pourquoi pas, nous tenir tout le temps ?

Mais voilà, nous savons bien qu'il n'en est rien, et qu'il n'en sera rien, nous feignons, nous esquivons, et nous ravalons notre peine.

Dans quelques minutes, nous dirons, c'était il y a deux ans déjà. Mais pas un instant, pas une douleur de cette détresse ne s'estompera, les souvenirs sont immarcescibles.

 

On dit que le temps guérit toutes les blessures. Cela s'applique autant au corps qu'à l'âme.

Mais le temps, il ne guérit pas la moindre blessure.

 

Il suffit d'écouter quelques vieilles chansons allemandes, comme ce soir, qui toutes ou presque parlent de nostalgie, et nous voilà plongés dans la revisitude de toutes nos joies passées pour retomber dans la prostration. Et le cercle vicieux roule ainsi jour après jour.

 

Mais après l'abattement, nous regardons à nouveau devant nous : 2011 sera assurément une meilleure année, cela ne serait pas vivable si nous n'y croyions pas, n'est ce pas ?

 

Alors, nous souhaitons à tous les visiteurs de ce blog, à nos enfants, nos petits-enfants et à la terre entière nos Meilleurs Voeux pour cette nouvelle année 2011 et à toutes celles qui s'entrechoqueront dans sa suite.

 

Prosit Neujahr

 

 

Florel, le 24-12-2010 à 00:42:59 :

bonjour



Une grosse pensée pour vous en ces jours dit de fête...
Elle sera là, tout à côté de vous.
Amitié.
Florel.

Emma, Loan, Anna - Lou, Christophe et Delphine., le 23-12-2010 à 14:00:39 :

Coucou princesse.

Tu nous manques : ça, c'est dit! Aujourd'hui, nous sommes allés voir Raiponce au cinéma, tu aurais adoré ; tout était là pour toi. Les couleurs, les cheveux longs et blonds, les fleurs, l'amour... Mais je ne peux m'empêcher de penser que de là - haut, tu peux voir et entendre tout ce que tu veux. Tu profites de tout ce qui te fait plaisir, et ça c'est génial. On pense beaucoup à toi, Noël approche et je te vois assise aux côtés du Père Noël pour distribuer des cadeaux, faire plaisir à ceux que tu aimes, les effleurer, les apercevoir, de plus près. Nous t'envoyons des milliers de bisous fleuris, mauves, lilas, roses, blancs, doux et chauds, et ne t'inquiète pas, nous ne t'oublions pas. Nous pensons à papa et maman, qui vont encore devoir être forts pour affronter des fêtes, avec les enfants alors qu'au fond d'eux, ils pleurent continuellement. Mais je sais qu'ils sont très bien entourés et que tu veilles sur eux, alors, ça va aller. Nous leur envoyons plein de courage et de chaleur, et pensons bien à eux aussi. Delphine

cerisette86, le 23-12-2010 à 08:36:28 :

respect

bonjour,je viens de découvrir le blog de lisa que j'ai parcouru avec beaucoup d'émotion c'était une belle princesse qui aurait fais chavirer plus d'un prince charmant,je souhaite que parmi les anges elle est trouver celui qui lui éclaire toujours son merveilleux sourire,je suis une rescapée de cette maladie qui m'a bouleverser ma vie il y a 40 ans je n'avais que 10 ans ,j'ai lutter longtemps pour faire ce long chemin jusqu'à ce jour ,j'aurais aimer que votre petite lisa est aussi cette chance de s'en réchapper dieu est parfois injuste envers ces disciples il donne la vie mais reprend sans ménagement ; je vous souhaite de garder courage la vie doit continuer malgré tout et il y a un ange pour vous protéger et celui -ci s'appelle lisa et elle sait que vous l'aimerez toujours!

Véronique, le 11-12-2010 à 18:29:41 :

Merci...

Bonjour à tous,

 

Je n'ai pas écrit de commentaires tout au long du parcours de Lisa, car je n'ai découvert le blog qu'au cours de l'année 2010.

 

Cependant, j'aimerais vous remercier, vous, ses parents, mais aussi et surtout Lisa elle-même, de partager votre histoire avec nous.

Petite Princesse Lisa, je ne sais pas si tu peux recevoir mon message, que je t'envoie par la pensée et la prière, mais je peux te dire que tu m'as apporté beaucoup d'aide, par ton courage et ta combativité hors du commun face à la maladie.

 

La maladie est sournoise et nous envahit sans prévenir...

J'ai passé presque toute l'année 2010 à l'hôpital, pour des raisons toutes autres que la maladie de Lisa.

Cependant, en des moments difficiles, la lecture de l'histoire de Lisa m'a aidée à puiser au fond de moi la force qui souvent me manquait.

 

Merci du fond du coeur, à toi petite Lisa, et à tes parents qui ont su raconter si bien ton parcours...

Mes pensées et prières vous accompagnent.

 

Amitiés du Canada,

Véronique.

Florel, le 08-12-2010 à 12:41:02 :

***


http://farm3.static.flickr.com/2356/2900963389_0ae75443a4.jpg
Elle est jolie comme tout sur cette photo, une vraie fleur des champs.
Je suis certaine qu'en ce moment cela n'a pas changé même si désormais ces champs sont un paradis blanc.
Lisa est dans votre cœur et le sera toujours, mais au nom des vivants comme vous le dites pensez au présent, à l'instant présent surtout, même si cela est très dure. Mais comme le dit un proverbe Tzigane ; Nous sommes des oiseaux de passages et demain nous serons loin et vous avez encore beaucoup à donner autour de vous, ne récoltez pas encore des regrets, des vides...
Mes amitiés et tout mon courage vous accompagne.
Florel.








Fabienne j, le 08-12-2010 à 12:13:15 :

un an déjà

C'est le jour du Saint Nicolas mais c'est Lisa qui occupe mon esprit.A l'approche de ces jours dits de fête je pense à vous plus que jamais.

nanou88, le 08-12-2010 à 03:20:25 :

douces pensées...

Jérémie

Dans mes pensées vous êtes et vous resterez... Avec toi, Virginie et Noah de toutes mes forces.

Je vous embrasse.

Stéphanie

 grimdelise, le 07-12-2010 à 18:59:10 :

.





 Juste pour vous dire que mes pensées vont vers vous
et que Lisa est et restera dans mon coeur
Pat

FranceB, le 07-12-2010 à 17:14:18 :

Bonsoir


Je voulais juste vous dire que tous les jours je pense à vous et à votre souffrance. vous avez mon soutien silencieux .
Je vous embrasse

louloute57, le 07-12-2010 à 15:58:04 :

lisa,

 ma chere lisa,
 je suis une personne totalement anonyme de l existence de tes merveilleux parents et de ta famille
  je suis votre blog depuis le debut, pas un jour ne passe sans que je ne vienne voir ta ptite frimousse ici
 aujourdhui comme tout le monde je suis triste.... triste de voir l injustice de la vie ,triste de voir la souffrance de tes parents...  je ne trouve meme pas de mots, desarmée devant tant de douleurs
  merci à ce blog, à toi, a tes parents si extraordinaire d avoir changé ma facon de vivre les choses quotidiennement...  les choses deviennent si futiles maintenant devant tant de grandeur de votre part
 MERCI
Les gens disent que le temps permet d attenuer la souffrance, je l'espere tant pour vous fanny, jeremy, noah , lou ainsi que toute la famille



| Contact author |