Apprivoiser l'absence

7/2/2010

Après des chocs successifs, encaissés souvent par des organismes fatigués de parents d’enfants malades dont la vie fut perturbée par des soins pendant de longs mois, commence une période d’anesthésie, d’engourdissement, dont la durée reste indéterminée.

On se sent vidés, anéantis, on a l’impression de n’être raccrochés à la vie que par le fil de l’habitude. Beaucoup d’activités que l’on fait de façon semi-consciente. Cela  est souvent jugé comme une attitude forte et courageuse par tous ceux qui entourent mais cette attitude est instinctive, car si on lâche la vie, on coulera et la vie nous lâchera à son tour.

Cet état d’anesthésie est renforcé par le fait que la maison, les lieux occupés par l’enfant sont encore pleins de sa présence… des signes qui rendent l’absence invraisemblable.

La mort modifie complètement le rapport au temps. Quand tout va bien, nous bâtissons notre vie autour de repères dans le temps. La mort casse ces repères et devient le repère central. On parle alors des dernières vacances avant la mort de l’enfant, de la première sortie après la mort, mais, curieusement, ce nouveau repère semble se situer hors du temps. Très vite, la mort de l’enfant nous semble être arrivée à la fois hier et il y très longtemps.

Au milieu de ce temps arrêté, la vie quotidienne continue et devient souffrance quotidienne… La souffrance ne s’explique pas, ne se communique pas, elle se vit.

La perte de ma princesse est semblable à l’explosion d’une bombe qui m’a laissée amputée. Mais la vie est là, elle m’attend, et il va bien falloir que je trouve des béquilles pour continuer à marcher. Evidemment, rien ne sera plus jamais comme avant, mais j’avancerai… c’est l’essentiel.

Se dire que ma petite Lisa a vécu ce drame et que je devrais rester couchée dans mon lit à prendre des calmants et à pleurer… ce serait tirer un maigre enseignement de cette brève vie qui fut la sienne. Elle était une belle et merveilleuse enfant. Son bonheur était la seule chose qui faisait le mien et jamais elle ne m’aura connue angoissée ou abattue. Cela aura été le plus important à mes yeux : son bien-être et son bonheur, toujours, quoiqu'il m'en coûte.

Aujourd’hui, c’est toujours le cas. Je ne sais plus ni en qui ni en quoi croire mais s’il se peut qu’elle me voit de là où elle est, je ne veux pas qu’elle se fasse du souci pour sa Maman. Il n’y a plus de bisous, il n’y a plus de câlins, mais l’amour, lui, est réellement éternel et il grandira toujours, malgré l’absence.

 

Fanny

Chaque jour je passe lire vos messages, votre soutien a toujours été très important à mes yeux. BIZ à vous tous

Category : Journal de bord | Write a comment | Print

Comments

Edith, le 03-12-2010 à 00:32:03 :

je suis tellement triste

votre histoire est tellement douleureuse,Lisa était une magnifique petite fille,espiègle,une battante jusqu'au bout (vous l'êtes aussi).

je suis convaincue qu"il y a un après, votre petite princesse brille de toute sa beauté,gaité et courage parmis tous les anges (elle a rejoint ma petite Lola).

la vie est parfois trop injuste.

de gros bisous pleins de poussières d'étoiles rose à la plus belle des fées

 

Edith

maman de Jordan,Solenn,Tomas,Lola,Lou-Ann

mamie chouchou, le 07-10-2010 à 18:30:56 :

ma Lili

Cela fera 1 an aujourd'hui que ma petite fille Lisa Marie es décédée de la leucémie 6 ans de soins  de souffrance elle avait 12 ans lors de son décès. Depuis notre vie est triste  je ne fais que penser à elle  et je passerai ma vie au lit je ne fais plus rien , ne m'interrese plus a rien c'était l'amour de ma vie . Ma fille a été hospitalisée en psychiatrie car la dernière année de sa maladie le père  a empecher notre famille de la voir suite à leur séparation Elle était pleine de vie et j ai passé beaucoup de temps avec elle a l'hopital j'arrivais meme a la faire rire dans les moments les plus difficile . Non seulement nous avons du affronter la maladie et les problemes  entre les deux familles ce qui inadmissible .Elle n'a pas pu etre entouré de tout l'amour de sa famille maternelle durant sa dernière année Courage a vous moi aussi je l'appelais ma petite princesse et m avait surnommée mamie chouchou.

Nous ne vivons plus nous survivont

artblog( frederique), le 04-05-2010 à 06:31:36 :

Bonjour

Un petit coucou, pour vous dire toute mon amitié...oh! oui que la vie est moche, elle me dégoûte parfois.. elle est injuste! ... en ce moment je pense à vous, cela doit être difficile d' apprivoiser le silence! ne dis ton pas le silence provoque le manque, oh! que si!
Soyez forte, Fanny surtout pour vos enfants presents , lisa sait que vous avez le droit de continuer à vivre, elle le veut, je vous soutiens avec tout mon amour! je sais que ce ne sera jamais assez , mais vous êtes forte cela se voit dans vos écrits....bien a vous! bisous

artblog( frederique), le 07-04-2010 à 08:10:37 :

bonjour

Mon dieu, je n' arrête pas de verser des larmes sincères lorsque je viens vous lire, et j' ai du mal à venir, et pourtant quelque chose me pousse à le faire... je vous transmets des ondes positives, et espère que vous vous sentirez mieux... je suis de tout coeur avec vous, je me sens si impuissante, et pourtant j' aimerais vous voir heureuse... je sais que ce ne sera plus comme avant, et j' ai de la peine....beaucoup et je ne vous connais pas! mais à travers tout ce que vous écrivez, je vous connais... vous êtes une mère formidable et Lisa le savait et le sait encore.... je pense à vous même si je ne viens pas tous les jours déposer un message....un seul être vous manque et tout vous semble dépeuplé.....c 'est vrai, et pourtant il faut continuer à vivre Fanny... bisous a vous!

anita mitidieri, le 13-02-2010 à 14:24:07 :

Bonjour à toute la famille

 

Juste un petit passage sur le blog pour vous apporter tout mon soutien et toute mon amitié. Pas une journée ne passe sans que je pense à la petite Lisa, et à vous, sa famille. Les moments que vous vivez sont certes très difficiles, mais l'Amour de vos petits vous aidera petit à petit à continuer votre route. Je vous embrasse.

Carine L, le 12-02-2010 à 17:38:44 :

Un an...

Demain cela fera un an que vous avez basculé comme vous l'avez écrit, dans un autre monde... Une année terrible, une année comme jamais personne ne devrait en vivre... Chaque jour qui passe vous fait avancer, même si c'est d'un tout petit pas. Lisa veille sur vous tous de là haut et vous aide, ainsi que Noah, Lou et Hugo, dans votre nouveau combat quotidien, celui de retrouver des joies dans la vie. Je vous souhaite encore plein de courage, il vous en faut encore une grosse dose, j'espère que vous arriverez malgré tout à passer de douces vacances.

nanou88, le 10-02-2010 à 10:10:22 :

grosses pensées

Fanny

 

Toujours et encore avec vous tous, le plus fort possible... chaque jour qui passe.

Bien sûr que tu avanceras, auprès des tiens, entourée de leur amour et les entourant du tien.

Je vous embrasse.

 

Affectueusement.

 

Stéphanie

 

 maldaurore, le 10-02-2010 à 10:07:27 :

Bonjour

 

 

 

Prenez soin de vous.

Tendrement.

Florel.

 

 

Quand nous ne savons plus faire un seul pas,

la vie, elle, sait comment poursuivre.

Là où nous désespérons de toute issue,

elle propose des dizaines. Il suffit de lui garder confiance. Il suffit d'aller

jusqu'à ce point en nous, si ténu

que le désespoir ne peut s'en saisir,

comme il fait du reste.

 

Christian Bobin.

 

Je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire mais ça veindra avec le temps... Vous êtes trop formidable pour passer à côté.

 

Kathia, le 09-02-2010 à 22:18:53 :

sentiment

Pffffff, que dire à part qu il ne se passe pas un jour où je ne pense pas à vous et à Lisa. Je ne peux m imager être dans une même situation........que dire de plus que vous savez parfaitement décrire........quelle émotion !!!  Carpediem à tout son sens, si on réfléchit bien à ce qu'est la vie par rapport à la mort.......heureusement, il y a vos autres enfants pour vous sortir de votre détresse, alors profiter d'eux à chaque instant.

 

Une pensée à vous à vie.

 Kathia LOUART

papi et mamie, le 09-02-2010 à 21:58:17 :

tristesse et rage

La morne plaine dans laquelle nous vivons, peuplée de souvenirs, de pensées, de jours anniversaires nous laisse chaque jour dans une tristesse et un manque sans fond. Les images ressurgissent, l'émotion afflue, les yeux s'embuent. Tout était si beau, Lisa, Noah, ensemble, toujours, et hélas, tout ce que Lisa, et nous, tous ses parents et ses proches avons vécu ces derniers mois, ce cauchemar, fait partie de nous, sans fin, à jamais.

Pourquoi ? pourquoi elle, pourquoi nous ? Nous vivrons toujours avec ces questions en suspens.

Lisa est au fond de nos coeurs, à jamais.

Je souhaite à chacun de nous, par et dans son souvenir, à Fanny, à Jérémie, à Noah et à Lou, à Lydia, à Sylvie, à Virginie et à Frédéric, à toute la parenté et à tous ceux qui l'ont cotoyée, aimée, choyée, de ne jamais l'oublier, et, dans son souvenir, d'avoir une vie remplie d'amour.

 

Jean-Jacques

laurine l, le 09-02-2010 à 17:49:51 :

...

Bonjour Maîtresse,

 

Je vus souhate plein de courage, de "bonheur", et de plaisir.

Je pense énormément à vous.

 

Je vous fais plein de Bisous .

Laurine

camille weltzer, le 09-02-2010 à 17:44:38 :

courage pour vous

Mme, beaucoup de courage pour vous, vous êtes vraiment une femme courageuse...

Lisa notre petit ange...nous penssons tous les jours à voutre courage et à elle...

 

Gros bisous pour vous

 

Camille

valentine une eleve, le 09-02-2010 à 17:32:28 :

vous

bonjour maitresse

 

que du courage avec vous .Maintenant cela fait 2 mois que lisa c'est envoler  cher les petites princesse . On ets avec vous tous les jours on pense a vous tout les jours ,tout le monde vous souhaite que du courage . Moi en tout cas je pense a vous . mais les autres aussi . CAR  vous etiez une maitresse formidable et vous l'etes encore ,j'ai toujours rever d'avoir une maitresse comme vous et bien jen ai eu une comme vous et c'etais vous  

 

bon maitresse je vous laisse plein de gros bisous a vous et a votre entourage

 

aurevoir plein plein de gros bisous

Céline et cie, le 09-02-2010 à 15:23:44 :

merci de votre message

Chers vous,

rire , sourire, survivre....ces mots qui sont devenus votre quotidien sont durs mais ce sont eux qui vous aident  .
Vous êtes merveilleux de courage, de force malgré la souffrance qu'est la votre.
Je vous envoie tout mon  amour

Bisous

celine

sapienza, le 09-02-2010 à 13:41:33 :

bisous

je pense fort à toi.

très souvent je t'imagine avec cette douleur à porter.

tu parles d'amputation comme je te comprends;j'espère que tu arriveras à te modeler une prothèse à l'image de lisa pour que tu te sentes un peu plus légère.

j'espère qu'on te verra jeudi : avec la petite Lou.

 

gros gros bisous

chrys, le 09-02-2010 à 12:04:24 :

Bonjour

Un petit coucou pour vous dire à nouveau ce que vous savez déjà: on pense bien à vous. L'histoire de la courte vie de notre princesse à marqué à tout jamais la nôtre, elle restera, comme vous un exemple de bataille contre la maladie! Vos forces pour avancer se trouvent au travers de vos enfants (mais ça aussi vous le savez). Chaque jour, une pensée pour notre princesse et sa famille, et un petit tour sur le blog pour découvrir s'il y a un petit mot. Nous vous embrassons bien fort.

La maman de Julie, Julie, sa soeur et son papa.

 argitxu, le 09-02-2010 à 10:22:44 :

Bonjour Fanny

voir l'image en taille réelle

Combien il est difficile de se réconcilier avec la vie...

Seul l'amour peut prendre le pas sur tout le reste.

 Princesse Lisa est  dans mon coeur  et dans mes pensées tous les jours.

Mille bisous à  chacun de vous!

Et à vous Fanny

Argi

 

 

Marie-France GIULIANO, le 08-02-2010 à 23:02:41 :

Bonsoir Fanny

Vous avez raison, Fanny, pour ne pas sombrer, il faut continuer.

 

La perte d'un être cher remet tout en question, les habitudes, le quotidien.

Le temps semble coupé en deux, le temps "avant" et le temps "après"

Rien n'est plus pareil et le vieil adage "un seul être vous manque et tout est dépeuplé" prend tout son sens.

On revoit tout, les souvenirs deviennent des rêves éveillés !!

A chaque instant, on se dit "il aurait fait cela", "il aurait dit ceci".

On se met à compter les jours, les mois, le temps passe mais n'efface pas les souvenirs et l'amour qu'on portait à la personne partie si loin de nos yeux ne disparait jamais.

 

La perte d'un enfant est la plus terrible épreuve que doivent supporter des parents.

Votre combat, à vous, à Jérémie, à votre famille a été exemplaire à tout point de vue.

Certes, vous n'aviez pas le choix et vous avez tout tenté mais ce combat était bien inégal !!

Son issue vous a meurtrie, vous a déchiré le coeur et nous étions des témoins bien impuissants et si tristes pour vous. Les mots n'arrivent même pas à exprimer tout ce que nous ressentions et ressentons encore.

 

Nous sommes toujours là, Fanny, pour vous soutenir, et nous pensons tous les jours à vous et à votre petite puce.

 

Tous les enfants que je vois dans la rue me ramènent vers Lisa, cette petite fille si merveilleuse et chaque soir je viens regarder sa photo, lui faire un petit clin d'oeil et lui envoyer des bisous en lui disant " Douce nuit, Princesse".

 

Je vous embrasse, Fanny, ainsi que toute votre famille en espèrant sincèrement que vous puissiez apprivoiser votre douleur et votre détresse.

 

Affectueusement,

 

Marie-France.

 

 

 

maman d'Eléna, le 08-02-2010 à 19:39:38 :

à Fanny

Cela fait déjà deux mois que notre petite princesse a quitté ce monde pour un monde meilleur.

Pas un jour ne passe sans que l'on pense à vous et à vos proches.

Pour nous le 7 décembre fut une date horrible dans notre vie.

Nous sommes ravis que vous continuer ce lien qui nous unis par ce blog, car même si on ne laisse pas un petit message chaque jour ici, nos pensées sont pour vous et notre petite princesse.

Petite Lisa veille sur les tiens d'où tu es et continue à donner de la force à ta maman.

Vous êtes vraiment un modèle pour nous toutes, car beaucoup ce serait déjà laissée abattre.

Nous vous embrassons tous bien fort.

Ma petite Eléna vous fait pleins de gros bisous et espère vous revoir vite.

Maman d'Eléna

héloïse, le 08-02-2010 à 19:02:10 :

FAnny

Merci, merci de nous parler, de communiquer, à nous qui nous soucions tant de vous, nous sommes toujours là, vous l'aurez compris au fil de nos message. Mais comme tu le dis, la vie t'attend, elle vous attend et même dans vos automatismes et votre semie conscience pour reprendre tes mots, vous êtes présents, c'est ce qui nous importe. Je vous embrasse, julie

Emma, Loan, Anna - Lou, Christophe et Delphine, le 08-02-2010 à 12:56:44 :

L'Amour

avec un grand "A" ne te quittera jamais, Lisa est là, en toi, autour de toi, dans ta maison, dans ton jardin, sur le visage d'une petite fille de son âge, à l'école, elle est, et, restera partout où tu poseras ton regard. Tes béquilles sont toutes trouvées, à mon sens, Lou, Noah et Hugo sont de formidables enfants qui eux aussi portent leur chère et tendre soeur dans leur coeur, dans leur être, et qui auront ce pouvoir de toujours te tirer du bon côté du fil. Leurs rires, leurs pleurs, leur quotidien, le bain, les repas, tout continue, Lisa est présente malgré tout et le restera, grâce à eux, grâce à toi, grâce à votre Amour. Des milliers de bisous s'envolent droit vers le ciel pour montrer à Lisa que nous pensons très fort à elle ; gros bisous à vous, @ très bientôt. Delphine

Tiphaine et sandrine, le 08-02-2010 à 08:12:47 :

Tiphaine et sandrine

                                                                 Chère  Fanny                                                                                   Aujourd'hui deux moi , nous pensons toujours autant à notre petite Madeleine ; une chose est sur c'est qu'elle te regarde et qu'elle est fière de sa maman comme nous nous sommes fiere de toi , de ce courage certainement dissimulé derrière des sourires et des fous-rires et que malgrès la douleure il faut avancer pour Noah et Lou .
Le temps guérira les blessures sans les effacer car Lisa est toujours pres de nous même si elle est là haut . Et je pense que reprendre le chemin de l'école t'apporterais le plus grand bien .
Tiphaine continue à, se battre pour Lisa mais pour toi aussi .
Nous sommes de tout coeur avec toi et je sais que derrière ton courage et ta détermination les beaux jours reviendront pour ton bohneur , celui de ta famille , celui que vous méritez tous .
Allez ne baisse pas les bras , on te fait pleins de bisous , à bientôt .
Sandrine et Tiphaine .

wahiba, le 07-02-2010 à 23:52:55 :

Bonsoir

Bonsoir Ma Douce Fanny,

Oh, que tes mots crient la vérité vraie , et me font comprendre à quel point elle t'est cruelle au quotidien.

J'en suis très émue, attristée aussi.

 Bats toi, bats toi toujours et encore pour que chaque instant passé laisse la place à un autre qui sera moins difficile à vivre. Et ce, jusqu'à enfin retrouver la sérénité que tu mérites tant, et qui t'attend! Elle st là,  dans un coin, notée sur un calendrier au feutre transparent pour qu'on ne sâche pas son heure, mais elle est là!

Je le sais

Je t'embrasse tendrement, toi, et les enfants

 

hélèned, le 07-02-2010 à 23:36:50 :

Vivre

Chère Fanny,
Tous les soirs, je passe voir le blog, comme avant... Je vois la petite frimousse de Lisa et je regarde si tu as écrit quelque chose. Car je sais que ça peut te faire du bien de t'exprimer par écrit, c'est plus difficile de parler.
Tu as raison, lorsqu'on te voit, tu parais tellement courageuse mais je sais bien que cette façade cache beaucoup de souffrance...
Ta petite Lisa a tant souffert pendant ces 10 mois, elle a supporté des traitements si lourds pour une si petite fille.Tu as gardé la tête haute pendant tout ce temps et tu l'as entourée de façon exemplaire. Maintenant, toute cette pression se relâche et c'est toi qui souffre de l'absence. Mais dis-toi qu'aujourd'hui Lisa n'a plus mal, qu'elle ne souffre plus et je suis sûre que tu la sens près de toi.
Lou, Noah et Hugo vont t'aider à reprendre goût à la vie, accroche-toi.
Je t'embrasse bien fort
A bientôt
Hélène

| Contact author |